Categories ACTUALITÉSSOCIÉTÉ

La Chronique – Société : Wébert Saint-Louis, un “jeran lakou” qui veut devenir ingénieur

L’émouvante histoire de Wébert Saint-Louis , 24 ans, qui a débuté ses études à 10 ans et qui rêve d’intégrer un institut technique.

Port-au-prince, le 14 Juillet 2019.- La promotion Synergie du Lycée de Pétion-ville a organisé une cérémonie de collation de diplôme ce dimanche.Des 300 ” gradués” ,l’histoire émouvante de Wébert Saint-Louis , ce ” jeran lakou” qui a pu bouclé ses études secondaires, sort du lot.

Wébert Saint-Louis affirme avoir débuté ses études seulement à 10 ans; alors qu’en 2006 la famille Théodore l’accueillait chez elle. Il venait de la Grand’ Anse,dans la localité de Goudin( commune de Dame-Marie).Il est l’ainé d’une famille qui ne peut pas envoyer leurs enfants à l’école.

M. Saint-Louis nous raconte les péripéties qu’il a dû subir.Souvent, il parcourt à pieds plusieurs kilomètres pour se rendre à Pétion-ville, au Lycée alors qu’il habite Delmas 65. Souvent, il prête des livres à ses camarades et remet ses devoirs d’informatique en retard ,puisqu’il doit attendre qu’un ami de l’école lui passe un ordinateur.

Contrairement aux autres élèves,Wébert n’était pas accompagné par des membres de sa famille.N’ayant jamais pu payer les services d’un photographe , il a eu la joie de pouvoir compter sur son ami photographe : Wendy Joseph Lhérisse, ( ex reporter d’images à Radio Timoun), le seul à l’accompagner comme proche lors de cette solennelle cérémonie.

Wébert veut décrocher un diplôme en génie.Il n’y arrivera certainement pas sans l’aide d’un mécène. Wébert Saint-Louis affirme vouloir s’inspirer d’une citation d’Antoine Saint-Exupéry prononcée par le parrain de sa promotion le Dr Réginald Boulos : ” L’impossible recule quand on avance vers lui”. Il affirme avoir été boosté par ce discours qui lui permet désormais de rêver légitimement à la possibilité de réaliser des études supérieurs,ce qu’il croyait impossible quelques mois de cela.” J’avais la certitude que je ne pouvais pas aller plus loin vu les difficultés de ma situation.

*Le jour où Wébert a failli abandonné ses études*

M. Saint-Louis révèle également qu’en rhéto il a failli abandonner.Ne pouvant pas se procurer un ouvrage de mathématiques,il a dû passer une semaine chez lui.Ce jour là ,un camarade de classe lui a donné de quoi acheter le linousz” Je me disais que je ne dispose même pas du minimum et qu’il fallait que j’abandonne.

Wébert a affiché une grande gratitude pour Claudette et Gérard Théodore;mais aussi la famille de Wendy J. Lhérissé, une famille sur laquelle il peut compter.

Il nous explique en rigolant qu’après Les examens du bacc l’anecdote d’une voisine qui lui charriait en l’appelant ” vye jeran lakou”. ” J’ai fièrement souri intérieurement car je suis un jeran lakou ki fè filo “.

Cliff Coulanges

Merci de nous suivre et de nous aimez:
error

One thought on “La Chronique – Société : Wébert Saint-Louis, un “jeran lakou” qui veut devenir ingénieur”

  1. Poukisa parrain promotion an pa di lap responsab universite gradue ki se jeran lakou a yon fason poul ka realize rev li et ede yon lot tou

Laisser un commentaire