Categories ACTUALITÉS

La Chronique – Actualités : La République dominicaine appelle à une réunion urgente du Conseil de sécurité des Nations Unies pour Haïti

Internationales, le 4 octobre 2019.- La République dominicaine, membre non permanent du Conseil de sécurité des Nations unies, a convoqué ce jeudi une réunion de l’agence chargée d’analyser la crise en Haïti, comme l’avait annoncé le ministre dominicain des Affaires étrangères, Miguel Vargas.

La réunion, qui se tiendra cet après-midi, a pour but de demander aux acteurs haïtiens de mener un dialogue national pour résoudre la crise.

“En tant que membres du Conseil de sécurité, nous appelons à une réunion aujourd’hui, appelant à un dialogue national en Haïti et à une contribution accrue de la communauté internationale à cette crise”, a déclaré le ministre Vargas .

Miguel Vargas a déclaré que “c’est toujours inquiétant” lorsqu’une situation d’instabilité se produit en Haïti car “cela peut avoir un impact” en République dominicaine, un pays avec lequel elle partage l’île d’Haïti.

Haïti connaît une grave crise politique et économique, aggravée à la mi-août par la pénurie de carburant, qui a provoqué de violentes manifestations contre le président Jovenel Moise, qui maintient le pays paralysé depuis le 16 septembre dernier.

Le porte-parole des Nations Unies, Stéphane Dujarric, a déclaré mardi que des incidents de sécurité et des barrages routiers avaient affecté les programmes humanitaires des Nations Unies et des organisations non gouvernementales.

Le secteur le plus durement touché, a-t-il expliqué, est probablement les toilettes, les hôpitaux étant confrontés à des problèmes de fonctionnement.

“Le manque de carburant, d’eau potable et d’autres produits essentiels affecte également les orphelinats, les unités de protection civile et d’autres services d’urgence, qui fonctionnent avec une capacité limitée”, a déclaré M. Dujarric lors de sa conférence de presse quotidienne.

En outre, l’ONU a noté que de nombreuses écoles sont restées fermées au cours des deux dernières semaines, laissant environ deux millions d’enfants et de jeunes sans accès à l’éducation.

La Chronique

Merci de nous suivre et de nous aimez:
error

Laisser un commentaire