La pandémie du nouveau coronavirus affecte sévèrement les activités touristiques dans le pays, ayant été déjà paralysées par l’instabilité politique et la gangsterisation de plusieurs endroits stratégiques du pays. Godson Lubrun, professionnel en tourisme, y voit une opportunité pour le Ministère du Tourisme de mieux planifier les rebondissements de ce secteur et de promouvoir le tourisme interne, après le passage de la Covid 19.

Port_au_prince, le 23 mai 2020.- Les activités touristiques sont au point mort depuis l’apparition de la pandémie Covid 19 en Haïti. Ce secteur a été déjà paralysé en raison de l’instabilité politique et la gangsterisation de plusieurs endroits stratégiques.

Haïti avait l’habitude de recevoir annuellement 1.2 millions de touristes selon les données avancées par le professionnel en tourisme, Godson Lubrun, informant qu’une bonne partie des touristes est de la diaspora haïtienne. “Cependant, ces trois dernières années, à savoir 2018, 2019 et 2020, les activités touristiques ont été paralysées à cause de la conjoncture politique du pays”, poursuit_il, dans une interview accordée à l’agence d’information, La Chronique.

Il souligne que les gangs armés qui opèrent à Petite_Rivière de l’Artibonite et ceux qui sont basés dans des quartiers situés à l’entrée sud de Port_au_prince, empêchent les touristes de se rendre dans les régions du nord et du sud, deux pôles touristique importants en Haïti; sans oublier les opérations baptisées “pays lock” réalisées par l’opposition. “Cette situation a provoqué l’annulation de l’organisation de plusieurs fêtes champêtres et du carnaval; des évènements qui attirent bon nombre de touristes”, ajoute Godson Lubrun qui fait remarquer, que la pandémie vient d’enfoncer le clou.

Il indique que le ralentissement des activités touristiques a des conséquences néfastes sur l’économie haïtienne et sur les investissements étrangers, soulignant que les touristes apportent de nouvelles devises dans l’économie et provoquent la création des emplois dans ce secteur.

Godson Lubrun, professionnel en tourisme, voit dans cette crise des opportunités. Il encourage le Ministère du Tourisme à faire une meilleure planification de ce secteur en élaborant un document stratégique afin de promouvoir le tourisme interne et d’utiliser les nouvelles technologies afin de mieux vendre les sites touristiques.

M. Lubrun demande en outre aux autorités compétentes de prendre des dispositions afin de renforcer la législation liée au secteur du tourisme, soulignant que les lois disponibles sont désuètes et ne sont pas adaptées à la réalité.

Jacquelin Théodore

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *