Selon le décret numéro 88 du moniteur du 21 mai 2020, le gouvernement haïtien prévoit des sanctions à l’encontre de ceux qui enfreignent les mesures adoptées pour combattre la pandémie.

Port -au – Prince le 23 mai 2020.- La pandémie du nouveau coronavirus marche de bon train dans le pays, la contamination communautaire s’active, le gouvernement haïtien de son côté veut contrôler et limiter la propagation de la Covid-19. De ce fait, l’état d’urgence sanitaire à été prolongé pour une durée de deux mois.

Dans le moniteur numéro 88 paru le jeudi 21 mai 2020, des sanctions sont prévues pour les personnes qui font fi des règles de l’état d’urgence sanitaire. Des amendes allant de 3 mille jusqu’au 25 mille gourdes sont mentionnées dans le décret selon l’infraction commise.

”Toute personne atteinte de la pandémie /épidémie qui partage volontairement le virus avec une autre personne encourt une amende de vingt -cinq (25.000) mille gourdes sans préjudices des autres peines prévues par le code pénal ” peut -t-on lire dans l’article 18 du décret du 20 mai 2020.

À noter que ce décret contient 27 articles, tous à respecter pendant la période de l’état d’urgence pour ne pas en contravention avec la loi.

Mackenda DELIASSE

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *